Suivez nous sur:

Actualité

Visite d’Etat- Les larmes d’eau et de joie des ancêtres du Moronou sur Ouattara

Publié

le

Visite d’Etat- Les larmes d’eau et de joie des ancêtres du Moronou sur Ouattara

La visite d’Etat d’Alassane Ouattara dans la région du Moronou a été marquée par un grand signe spirituel, la réaction des mânes des ancêtres qui ont pleuré d’eau et de joie

Ils n’étaient pas visibles dans cette foule immense qui s’est déplacée sur l’itinéraire de la visite d’Etat d’Alassane Ouattara, mais, les mânes des ancêtres, invoqués à Arrah, M’batto et Bongounou ont bien répondu présent aux sollicitations et prières de leurs fils. Ils ont même pleuré des trombes d’eau à en rougir leurs yeux, tant une telle visite était attendue depuis les indépendances de la Côte d’Ivoire.

A Arrah, il aura fallu que les exorcistes (komiens) soient envoyés par le Roi, sur la place publique de Koko, pour que la pluie cesse. La terre, nouvellement bitumée, a été arrosée d’eau divine afin de la purifier, y ramollir tout ce qui aurait y être enfoui pour contrarier les uns et les autres et ainsi bâcler cette cérémonie. Elle a d’ailleurs tenu ses promesses en termes de mobilisation.

A Bongouanou, pour la rencontre entre la chefferie traditionnelle, les cadres et élus, les ancêtres des Agni de cette localité, n’ont pas failli à leur devoir. Heureux que cet événement tant rêvé se réalise, même après leur départ, ils ont déversé des tonnes d’eau sur la ville. Signe du destin auquel croit Alassane Ouattara.

Oubliée du développement et c’est peu dire, la région du Moronou, créée en 2012 par le président Alassane Ouattara, a eu son bienfaiteur. D’ailleurs, n’y-a-t-il pas encore un lien filial en la personne de sa belle-sœur, épouse de son aîné Tidiane Dramane Ouattara ?

Rien ne surprend avec Alassane Ouattara, méthodique, pédagogue et non populiste. Tel le messie attendu, il est venu, comme toujours les bras chargés, la volonté d’être au contact direct avec ses frères et sœurs, intacte. Et il aura bien fallu cette opportunité pour que l’on apprenne « son implication personnelle » dans la restauration du royaume de cette région. Le siège royal étant resté au Ghana durant plus d’un siècle.

Alassane Ouattara est venu voir ses parents, il leur a expliqué sa position, expliciter son ouverture démocratique qui lui a permis de proposer une nouvelle Constitution qui permet à des hommes de 86 ans d’être candidat là où sous l’empire de l’ancienne, cela n’était possible.

Le Chef de l’Etat est venu, dans le Moronou, pour résoudre directement les problèmes auxquels la population est confrontée en matière d’eau potable, d’électricité, d’infrastructures routières. Le verbiage pour les masses enivrées, n’était pas à l’ordre du jour. On était entre gens sérieux pour parler de vision. L’accord dans le regard, le ton n’a pas fait défaut. La chefferie traditionnelle de la région n’a demandé que la contribution du Président pour la construction du palais royal et des véhicules de liaison pour la chefferie des trois départements. Lesquels véhicules seront utilisés pour venir à son investiture après sa victoire électorale le 31 octobre prochain. Le doute est désormais levé, il y a bien des signes qui ne trompent pas sur terre !

A.R.S, envoyé spécial dans le Moronou

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ FEMZELL MEDIA SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)