Suivez nous sur:

Actualité

Tourisme et hôtellerie- En visite sur un nouveau site balnéaire, Siandou Fofana réaffirme le soutien à l’entrepreneuriat privé

Publié

le

 

Le temps d’une excursion, le dimanche 8 novembre 2020, le ministre du Tourisme et des Loisirs, a réaffirmé, à la faveur d’une visite guidée du  dernier-né des sites balnéaires, la résilience de la destination ivoirienne.

Le ministre du Tourisme et des Loisirs, au terme d’une visite guidée par l’homme d’affaires ivoirien et promoteur d’établissements cde tourisme, s’est réjoui que BBR soit aux normes et standards internationaux requis par la stratégie susmentionnée.

A juste titre, il confie que le Gouvernement appuiera l’initiative de Fabrice Sawegnon qui s’est imprégné de la lettre et de l’esprit de « Sublime Côte d’Ivoire ». D’autant plus que le promoteur de BBR, pour la phase de lancement du complexe, emploie déjà 157 jeunes Ivoiriens dont la majorité est recrutée au sein du village-hôte qu’il se fait fort de former auprès de professionnels chevronnés qu’il a intégrés à son équipe. De son quai d’embarquement, sis Boulevard de Marseille en Zone 4 à Abidjan, à son site, en passant par ses  hors-bords et autres navettes, la marque BBR permet de vivre un rêve éveillé. C’est donc avec une grande satisfaction que le ministre Siandou Fofana s’est émerveillé que bien d’Abidjanais y étaient ce week-end du 8 novembre 2020. Une sorte de bémol à ceux qui annoncent l’apocalypse pour la Côte d’Ivoire.

Toute chose qui devrait conforter « l’objectif d’installer la destination ivoirienne comme un hub, voire le N°1 en matière de destination africaine du divertissement balnéaire et, accessoirement, de tourisme d’affaires et de conférences en Afrique ». Et donc, de réaliser l’ambition de « Sublime Côte d’Ivoire » de faire du pays, l’un des 5 majeurs du tourisme en Afrique, à l’échéance 2025. Et ce, en dépit des effets pervers corrélatifs à la pandémie de la Covid 19. Et pourtant, avec plus de 4 millions de touristes enregistrés en 2019 selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et la Banque mondiale, les signaux de l’industrie touristique ivoirienne étaient au vert pour la saison 2020, avec une contribution de plus de 8%.

En affirmant que « La Côte d’Ivoire avance », dans sa mise en œuvre de sa stratégie de développement touristique, « Sublime Côte d’Ivoire », c’est tout aussi, un satisfecit que Siandou Fofana adresse à Fabrice Sawegnon pour son initiative de sortir des rives du mythique site insulaire au large d’Abidjan : Boulay Beach Resort (BBR).

Et, à propos, le maître des lieux affirme que le Boulay Beach Resort s’affirme comme le tout dernier joyau architectural du tourisme balnéaire en Côte d’Ivoire.  Résultat d’un mariage magistral entre modernité et chic à l’africaine. Le complexe propose de nombreuses prestations, dont l’hébergement (chambres et suites), le divertissement et l’évènementiel (avec des salles modulables), une piscine panoramique, des courts de tennis, des terrains de basket, maracana, beach-volley, et une panoplie de jeux et activités nautiques, il se veut la destination parfaite pour toute personne en quête de repos ou d’évasion. Sans compter avec sa plage conçue pour abriter des spectacles dignes d’Ibiza ou Miami, sans compter avec ses propositions gastronomiques mettant en exergue le cru du terroir.

NDLR : Le titre est de la rédaction

Dircom Mintour & Loisirs

 

 

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)