Suivez nous sur:

Actualité

Présidentielle 2020- La Fondation Coeur de Paix sensibilise les jeunes de Man

Publié

le

La sensibilisation pour la non utilisation des jeunes dans des actes de violence par les partis politiques est au coeur des actions de la fondation Coeur de Paix

Les élections sous nos tropiques riment avec violence, la plupart du temps. Pour éviter à la Côte d’Ivoire de tomber dans les mêmes travers de 2011, la Fondation Coeur de Paix initie une campagne de sensibilisation à travers le pays, dénommée “un jeune, un acteur de paix”. 

En fin de semaine dernière, des jeunes issus des différents partis politiques du pays, des leaders communautaires et de la société civile ont participé au lancement de ladite campagne à l’hôtel de ville de Man.

Selon Delazer Doua, président de la Fondation Coeur de Paix, l’objectif de la campagne est de réduire la violence au sein de la population afin de créer un climat de paix et de cohésion sociale. Aussi, a-t-il indiqué, qu’il faut sensibiliser pour éviter l’instrumentation des jeunes en cette période électorale,pour les préparer à la non-violence à travers des conférences publiques. À Man, où la campagne est lancée avant de prendre la direction du Guemon, Cavally, du Goh, du Loh djiboua et le Poro, professeur Ya Komenan Raphaël, enseignant chercheur à la chaire UNESCO pour la culture de la paix, conférencier du jour a invité les jeunes à tourner le dos à la violence et participer à la politique de façon active et non figurative.

<<Les jeunes ne doivent plus attendre ou accepter d’être manipulés. Ils doivent et ont le droit de faire la politique mais pas d’être des figuratifs. Vous devez être au coeur des instances de décision>>, a conseillé le conférencier. Auparavant, Delazer Doua président de la Fondation Coeur de Paix, a demandé aux jeunes de revendiquer sans détruire.

<<La meilleure manière de se rendre service et à son parti politique, c’est de se rendre dans les urnes. Il faut chercher à sauvegarder les acquis. Ne vous attaquez pas aux biens qui nous reviennent. Il faut revendiquer mais, il ne faut pas détruire. Faites la politique qui construit et qui nous permet d’avancer. Ayez un coeur de paix pour accompagner le développement de Man>>, a-t-il lancé.

Fofana Adama, Directeur régional de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, le maire de la commune de Man, par ailleurs parrain de la cérémonie, ont tous félicité l’initiative de Doua Delazer. À l’instar de tous les intervenants, ils ont invité les jeunes à cultiver la paix et à rester dans la dynamique de la non-violence observée depuis le début des marches organisées par l’opposition. À leur tour, les jeunes se sont engagés à être des ambassadeurs de la paix.

Solange Oulaï

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)