Suivez nous sur:

Actualité

Présidentielle 2020- Dr OUATTARA Lacina promeut Alassane OUATTARA auprès des électeurs

Publié

le

 

Il reste trois pour convaincre les électeurs à opter pour le président Alassane OUATTARA, candidat à sa propre succession. À Danané, le maire de la commune, par ailleurs, directeur départemental  de campagne Danané 1, Dr Ouattara Lacina est sur le terrain. Dans le village communal de Gontipleu, où les responsables des quartiers Gontipleu et Moribadougou se sont retrouvés, il a mis toute la population en mission pour la concrétisation du “un coup KO”.

 

Femmes, vieux et jeunes étaient tous présents au domicile du chef pour écouter le message du représentant du candidat Alassane OUATTARA à Danané. Dans un langage franc avec un regard rétrospectif sur le bilan du président Alassane OUATTARA, Dr Ouattara Lacina a invité la population à accorder au moins 80% à ce dernier pour continuer l’immense œuvre de développement qu’il a commencée.

<<Notre candidat est le meilleur. Nous vous demandons de sortir massivement le 31 octobre prochain pour aller le voter à plus de 80%. Nous savons qu’il peut gagner. Mais, nous voulons qu’il soit élu avec plus de 3 millions de voix. Pour cela nous vous mettons en mission, chefs de village, président de jeunes, nos mamans,  pour le un coup KO>>, a indiqué Dr Ouattara Lacina.

En réponse au message de Dr Ouattara Lacina, le patriarche Bamba Alassane, le vice-président des jeunes, Kébé Hamed et la porte-parole des femmes, ont pris le ferme engagement de descendre sur le terrain pour convaincre les plus sceptiques à rejoindre le camp du développement et de la paix.

Notons que la veille, le directeur départemental de campagne d’Alassane Ouattara et son équipe ont rencontré les communautés Gouro, Krou, Akan qui ont tous pris la résolution de voter Alassane OUATTARA.

Solange Oulaï

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)