Suivez nous sur:

Actualité

Législatives 2021- Plus de 33 000 hommes pour la sécurisation  du scrutin du 6 mars prochain 

Publié

le

L’Etat Major des Armées de Côte d’Ivoire a présenté ce samedi 20 février 2021 à Jacqueville, le   plan de sécurisation des élections législatives du 06 mars prochain en Côte d’Ivoire. 33422 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés pour cette tâche.

Les Forces de Défense et de Sécurité face aux défis sécuritaires des élections législatives du 06 mars prochain « qui seront décisives pour confirmer l’avancée démocratique » en Côte d’Ivoire, ont pris l’engagement de réaliser le défi de la sécurisation de ces élections.

La Police Nationale, la Gendarmerie Nationale et les militaires ont effectué du 15 au 20 février 2021 « un exercice de simulation de sécurisation dans les localités de Jacqueville au Sud, de Seguéla à l’Ouest, Kong au Nord et Abengourou à l’Est », selon le superviseur général de l’exercice de simulation à Jaqueville, le Colonel Kouamé Bi Jean-Luc.

C’était un entraînement de mise en situation réelle mettant en scène différents scénarii où les Forces de Défense et de Sécurité ont éprouvé leurs savoir faire à travers des simulations de gestion d’incidents. 

Cette opération dénommée « Visio 255-21 »  a consisté à localiser les  zones telles que les symboles étatiques, les administrations, les infrastructures, les commerces et les zones succeptibles d’être menacées telles que les résidences d’autorités et les places publiques.

« Ensemble il avait pour but d’évaluer les menaces électorales, d’évaluer les savoir faire des différents forces en matière de sécurisation électorale ainsi que d’apprécier l’environnement sécuritaire dans ces régions », a appris laurore.net

Le Général de division KOUAME N’dri Julien Sébastien, Chef d’Etat Major des Armées adjoint qui présidait la cérémonie de présentation a affirmé être « à Jacqueville pour confronter cette planification avec la réalité du terrain et s’assurer que toutes les dispositions sont prises pour leur bon déroulement ».

Pour lui, « Il s’agit de sensibiliser les populations quant au bon déroulement d’une élection apaisée » et a rassuré « les populations que toutes les dispositions sont prises à cet effet ».

Mohamed CAMARA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)