Suivez nous sur:

Actualité

Législatives 2021- Enfin, le face-à-face entre Moussa Sanogo et Mamadou Sanogo aura lieu

Publié

le

Dans le Bafing, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo et de la Poste et de l’Economie numérique, Mamadou Sanogo se livrent une guerre de leadership pour le contrôle du RHDP et de la région. Cela, souvent au détriment du parti d’Alassane Ouattara.

Les élections législatives constituent, une fois de plus, un terrain pour les deux membres du gouvernement de se tester politiquement. En effet, avant la nomination de Moussa Sanogo au gouvernement, Mamadou Sanogo était le “Boss” dans la région. La nomination de Moussa Sanogo et la montée en puissance de ce dernier commence à lui faire ombrage.

Si Mamadou Sanogo, par ailleurs président du conseil régional, n’a pas totalement perdu le nord face à son jeune frère qui lui fait mordre la poussière, il a perdu de nombreux points face à ce dernier qui s’est presque imposé dans le Bafing. Moussa Sanogo a réussi à mettre de son côté la quasi totalité des élus locaux exceptés les maires de Touba, Doumbia Adama et de Ouaninou, Dosso Youssouf restés encore fidèles à Mamadou Sanogo. Moussa Sanogo est presque parvenu à contrôler le parti à Touba. Il peut aussi compter sur le soutien total de la vice-présidente du Sénat, Sara Sako Fadiga et de l’ancien président du conseil régional, Diomandé Lassina.

La guerre entre les deux hommes est totale au point où ils ne se fréquentent plus et s’évitent dans les cérémonies“, confie une source locale. Résultat, la région vit une sorte de bicéphalisme. Souvent pour une même activité, on assiste à deux communiqués différents.

Dans la guerre qui les oppose, ils ne voient même plus l’intérêt des populations. Imaginez-vous que pour le lancement des travaux de bitumage de la route Touba-Ouaninou-frontière Guinée, le ministre Mamadou Sanogo était absent parce que c’est son jeune frère qui est parvenu à débloquer le dossier pour que les travaux soient effectifs. Pour une route qui était attendu depuis longtemps par les populations et pour laquelle il s’est lui aussi battu, il n’était pas présent. Ne serait ce qu’en sa qualité de président du conseil régional, il devait être là!”, explique un source.

Le coup de grâce pour Mamadou Sanogo, pour les législatives du 6 mars 2021, ce sont des personnalités proches de Moussa Sanogo qui ont été choisis par le RHDP pour défendre les couleurs du parti.

Mais Mamadou Sanogo n’a pas pas encore dit son dernier mot. Il a décidé d’aligner des candidats indépendants contre ceux du parti dans plusieurs localités. À Touba, on retrouve Dr Bamba Amara dit Dr Fah, à Koro c’est l’ancien maire Soumahoro Youssouf et dans la sous-préfecture de Touba, Touré Alidjou, des personnalités toutes proches de Mamadou Sanogo.

Mamadou Sanogo qui est en campagne souterraine pour elles, n’hésitent pas à expliquer lors des rencontres privées qu’il a avec les populations  de “faire un choix entre lui et Moussa Sanogo” lors du vote législatif.

I.T

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)