Suivez nous sur:

Contenus Sponsorisés

Energie électrique- Abdourhamane Cissé (ministre) : “La libéralisation dans le secteur énergétique est vraiment effective en Côte d’Ivoire” 

Publié

le

A l’issue de la signature des conventions entre l’Etat et la CIE et Star Energie, une nouvelle entité, Abdourhamane Cissé analyse les nouveaux partenariats 

Nous avons l’occasion de signer deux importantes conventions aujourd’hui, pour le secteur de l’énergie en présence de Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement. La première porte sur, la convention avec la CIE, pour la gestion de notre système électrique en Côte d’Ivoire. Il faut dire que nous sommes dans une collaboration avec la CIE depuis plusieurs années. Un nouveau code de l’électricité a été mis en place.

La convention actuelle avec la CIE est arrivée à expiration le 31 octobre 2020. Il était important pour nous de nous rasseoir pour discuter sur de nouvelles bases, tout en prenant en compte les instructions qui ont été données par le président de la République. Et l’un des premiers points importants demandés par le chef de l’État portait sur la libéralisation  du secteur de l’énergie. Et cette libéralisation  a été actée dans la nouvelle convention que nous venons de signer. En effet, lorsque vous prenez le secteur de l’énergie vous avez plusieurs segments. Un segment qui porte sur la production, qui est effectivement libéralisé. La preuve en plus de la convention CIE, nous avons signé une convention avec l’entreprise Star énergie qui va produire de l’énergie en Côte d’Ivoire. Le deuxième segment qui a fait l’objet de libéralisation qui est acté dans la convention qui vient d’être signée, c’est le segment de la commercialisation.

Donc vous aurez en plus de la CIE, d’autres entreprises qui pourront faire de la commercialisation de l’énergie en Côte d’Ivoire et cela est un point qui est acté dans la convention qui vient d’être signée. Le troisième point toujours sur la libéralisation porte sur le segment transport. Au niveau du transport, là aussi, la possibilité a été faite d’ouvrir le financement des travaux à d’autres entreprises qui pourront justement travailler dans le secteur du transport. Donc voilà des éléments importants qui marquent un pas important vers la libéralisation de notre secteur de l’énergie. L’autre point important, porte sur la qualité de l’énergie fournie pour nos populations et les industries qui travaillent ici en Côte d’Ivoire.

La deuxième convention que nous avons signé avec le groupe Star énergie, permettra à la Côte d’Ivoire de produire 372 mégawatts additionnels d’énergie en Côte d’Ivoire. Vous savez, nous avons une croissance que ce soit en terme de PIB, nous avons une croissance de notre demande. Il est important de trouver des voies et moyens pour produire de l’énergie additionnelle. Par ce partenariat, nous pourrons avoir 372 mégawatts en plus. C’est plus de 368  milliards de francs CFA qui seront investis et permettront de créer des emplois. Il y un millier d’emplois qui sera créé pour nos jeunes et aussi nous veillons que ce que nous avons inscrit dans la convention qu’au moins 30% des marchés soient alloués à des PME Ivoiriennes. Donc là encore le volet contenu local est un point fort qui a été inscrit. Nous sommes très contents de la signature de ces deux conventions qui permettront de porter notre secteur énergie à la hauteur des ambitions qui nous ont été fixées par le président.

La question du tarif est une question épineuse. Il faut indiquer que des efforts importants ont été faits par le gouvernement. Vous savez en janvier 2019, le président de la République dans les mesures sociales du gouvernement, avait annoncé la baisse de 20% du prix du kilowatt/h des abonnés au tarifs social domestique de 5 ampères. A la date d’aujourd’hui nous avons fait un bilan. Et lorsque nous regardons ce bilan, c’est plus de 1,2 millions de ménages qui ont bénéficié de cette baisse de 20% du prix du kWh. Et ça concerne 40% des abonnés à l’électricité en Côte d’Ivoire.

C’est un fait important qu’il ne faut pas occulter. Ces conventions signées permettront d’améliorer la santé financière du secteur, la qualité de l’énergie que nous fournissons à nos populations. Et bien entendu, l’État continuera de travailler, voire comment est-ce qu’il est possible d’avoir une énergie en quantité suffisante et à moindre coût pour nos populations. Lorsque vous comparez le prix du kWh ici en Côte d’Ivoire à ce qui se fait ailleurs dans les autres pays, je peux vous dire qu’en Côte d’Ivoire, c’est vrai l’énergie, ça coûte mais, les prix en Côte d’Ivoire sont relativement bas. Nous avons lancé des campagnes depuis quelques semaines sur la maîtrise de l’énergie. Vous savez, la facture de l’électricité , c’est deux composantes.

Le prix et la quantité d’énergie que vous consommez. Même si le prix est bas et que vous n’avez pas de bonnes habitudes de consommation, vous avez une consommation plus importante. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de regarder à la fois la maîtrise de l’électricité, et la quantité de l’énergie que vous consommez et aussi le prix.”

Retranscris par Solange OULAÏ 

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)