Suivez nous sur:

Actualité

Dabou- La chambre des rois en croisade pour la paix après les violents affrontements communautaires

Publié

le

La chambre des rois et chefs traditionnels en croisade pour la paix. Le premier responsable de cette institution, sa majesté Amon Tanoé, accompagné d’une forte délégation de chefs a rencontré, ce vendredi 20 novembre, la chefferie Adjoukrou et la jeunesse après les affrontements communautaires des 19, 20 et 21 octobre dernier. 

S’adressant aux jeunes, Amon Tanoé leur a expliqué que “la politique n’a rien à voir avec la violence” et que seule doit prévaloir la “force de l’argument”. Il leur a, pour ce faire, invité à se “former politiquement”.” Exigez qu’on vous donne la formation politique. Vous ne verrez jamais vos hommes politiques se battre entre eux. Ils discutent”, a-t-il relevé.

Selon lui, parce qu’ils (les jeunes) sont “fragiles” et “sans emplois”, ils sont facilement “manipulés”.” Partout où nous sommes passés, les jeunes ont reconnus cela”, a-t-il dit. Amon Tanoe a conseillé à la jeunesse de Dabou d’éviter d’agir tels des “robots de première génération” en obéissant à tous les mots d’ordre.” Il faut mettre un peu de reflexion dans la politique”, a-t-il interpellé.

À l’endroit des chefs, il leur a fait savoir qu’ils ont un devoir de vérité vis à vis de leurs administrés.” Un chef c’est d’abord la vérité. Si on n’a pas la force de dire la verité on ne peut pas être chef. Vos jeunes là, vous devez leur dire la vérité“, a-t-il invité.

Pour y arriver, Amon Tanoe a insisté auprès des chefs qu’ils soient au-dessus de la mêlée.” Nous les chefs devons sortir de la politique. C’est de cette manière que nous allons parler aux jeunes et à tout le monde et retrouvé notre crédibilité“, a soutenu Amon Tanoe.

Avant l’intervention de sa majesté, le public a eu droit à la parole et s’est vidé durant 3heures d’horloge. On retient des interventions le rôle nocif des rumeurs et des réseaux sociaux dans cette grave crise qui a fait, selon les derniers chiffres, 21 morts. “Les réseaux sociaux vont nous détruire. À cause des reseaux sociaux, on ne maitrise plus nos enfants, on les manipule. Dites (s’adressant à sa majesté) au gouvernement de faire quelque chose“, a plaidé Dame Marie Meledj, une retraitée. Dabou est la 15e localité visitée par la chambre des rois et chefs traditionnels.

I.T

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)