Suivez nous sur:

Actualité

Bin-Houyé- Deux éléphants venus du Libéria suscitent peur et curiosité chez les populations

Publié

le

Deux éléphants ont fait leur apparition dans la sous-préfecture de Bin-Houyé, créant peur et panique au sein de la population 

La direction régionale des Eaux et forêts du Tonkpi, dirigée par le Lt/Col Djan Yapo Evariste que Laurore.net a joint est à pied d’oeuvre pour protéger de toute attaque ces pachydermes qui ont été aperçus dans des plantations villageoises.

Selon le Lt Col Djan Yapo Evariste, ces espèces protégées sont venues du Libéria.

<<Les  deux éléphants sont dans la zone de Bin-Houyé depuis le 15 octobre, venus du Libéria en passant par Toulepleu . Hier 16 octobre, nous les avons retrouvés dans les encablures du village de Meapleu. Grâce à notre appui ils ne sont pas entrés dans le village mais ont progressé vers Fapleu puis Gatouo 1 et Gatouo 2 (S/p Bin-houye) avant notre repli à 18h>>, explique le directeur régional des Eaux et forêts du Tonkpi.

L’officier et ses hommes sensibilisent à la protection de ces éléphants. << Nous avons sensibilisé les villageois, puis, sécurisé les éléphants avant de rendre  compte au Sous-préfet afin qu’un communiqué soit fait à la radio locale pour sensibiliser les populations sur la prudence qu’il faudrait adopter. Ne pas chasser les éléphants ni les lapider de peur qu’ils deviennent menaçants>>, nous informe le Directeur régional.

Pour le suivi de l’évolution de ces éléphants, une mission a été envoyée ce samedi 17 octobre, au matin, avec les coordonnées GPS. Sur place, les villageois sont partagés entre peur et curiosité. Certaines n’osent pas s’approcher des éléphants. Tandis que d’autres les photographient à l’aide de téléphones portables. Les pachydermes semblent être une éléphante et son petit.

Solange Oulaï

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)