Suivez nous sur:

Actualité

Touba-Un élève confirmé à la Covid-19 au Lycée GAF

Publié

le

La Direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (DREN) de Touba a rapporté, dimanche 28 février 2021, qu’au lycée Gouverneur Abdoulaye Fadiga a été découvert un cas de confirmé à la Covid-19.

Il s’agit d’un élève qui aurait probablement contracté la maladie durant les congés du mois de février, selon une source proche de l’établissement.

En application du protocole sanitaire mis en place par le ministère de l’Education Nationale, le cas confirmé a été mis en quarantaine, les cas contacts sont sous surveillance et les salles de classe ont été désinfectées, apprend-on auprès de la DREN.

Le Directeur régional de l’ Education nationale, Issouf Doumbouya rassure que toutes les dispositions sont prises pour assurer le fonctionnement de l’école et préserver la santé des élèves.

Issouf Doumbouya profite pour encourager au respect strict des mesures barrières dans tous les établissements scolaires de la région.

Le vendredi 26 février 2021, aux environs de 12h sur le tarmac de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny, la Côte d’Ivoire a reçu ses premières doses de vaccin  contre  la Covid-19. Il s’agit 504.000 doses pour le moment.

Après les pays africains tels que le Sénégal, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Zimbabwé, les Iles Seychelles, l’Ile Maurice, le Rwanda, la Guinée équatoriale, la Guinée, l’Algérie, le Maroc et  l’Egypte, c’est au tour de la Côte d’Ivoire de « recevoir des vaccins anti COVID-19 dans le cadre de l’initiative COVAX » a annoncé l’UNICEF.

« La Côte était éligible au mécanisme covax qui donnait à 92 pays, l’opportunité de disposer du vaccin anticovid. C’est ce qu’on a appelé le mécanisme Covax, avec l’OMS et certains bailleurs. À cet effet la Côte d’Ivoire devrait bénéficier de 5 millions de doses qui représentent les  20% de la population », a affirmé  Edith Kouassi, lors de présentation bimensuelle Covid-19 le lundi 22 février 2021.

Selon elle, en plus de ces 5 millions de doses destinées aux forces de défense et de sécurité, le corps enseignant et les personnes âgées, « le pays se prépare à acquérir des doses additionnels » pour l’autre catégorie de la population.

Les premières injections ont été administrées à des personnalités telles Patrick Achi, Albert François Amichia, le Général Lassina Doumbia et la haute hiérarchie des forces de défense et de sécurité.

I.T

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)