Suivez nous sur:

Actualité

Terrorisme- La Côte d’Ivoire participe aux débats de N’djamena sur la lutte contre le terrorisme

Publié

le

Le ministre Vagondo Diomandé n’a pas eu de repos cette fin de semaine. Dimanche 14 février 2021, il a préparé avec le Colonel Hervé Touré, en charge de la coopération internationale à l’état-major général des Armées, à la préparation de la réunion de N’djamena ce lundi 15 février 2021.

Cette réunion qui se tient dans le cadre de la lutte contre le terrorisme avec le concours de la France avec sa force Barkhane, déployée dans le Nord Mali, avec des interventions sur les différents théâtres du Burkina et du Niger, vise à faire le bilan de cette force.

Mardi 16 février 2021, le G5 Sahel se réunira, par vidéo conférence pour toucher au cœur du problème. La France entend revoir son dispositif sur le terrain au moment où les pays africains engager dans la lutte contre le terrorisme, Mali, Burkina, Niger, Mauritanie et Tchad, revisitent leur posture.

Ouagadougou et Bamako étudient l’approche du dialogue avec ces groupes terroristes qui continuent d’endeuiller des familles. Ils disposent dit-on, désormais d’équipements plus sophistiqués.

La Côte d’Ivoire n’est certes pas membre du G5 Sahel mais suit de près cette rencontre dans un contexte de menace contre son territoire.

Le patron de la Direction générale de la sécurité extérieure français (DGSE), Bernard Emié, le 1er février 2021, a, au cours d’une conférence de presse aux côtés de Laurence Parly, ministre des Armées, à Paris, indiqué qu’une menace plane contre la Cote d’Ivoire et le Bénin.

La Côte d’Ivoire a été victime d’une récente attaque à Kafolo, à une quarantaine de kilomètres de Kong, au Centre-Nord ivoirien, à la frontière avec le Burkina. Une dizaine de soldats y ont laissé la vie.

Quatre soldats ivoiriens engagés dans la force onusienne Minusma, ont perdu la vie dans une attaque à Tombouctou, le 13 janvier 2021.

« Les meilleures unités ne sont pas celles qui ne sont pas forcément celles qui ne subissent pas de pertes. Les meilleures unités sont celles qui savent réagir et n’abandonnent jamais leurs hommes, morts ou blessés, et matériels sur le terrain » a indiqué le Général de corps d’Armée Lassina Doumbia qui a effectué une visite à ses hommes le samedi 16 janvier 2021.

La force française Barkhane engage 5100 hommes sur le terrain depuis 2013.

Cette menace terroriste diffuse dans l’Afrique de l’Ouest, contraint les pays à une vigilance plus accrue. L’état-major général des Armées a déployé des effectifs des Forces Spéciales le long de la frontière Nord, de Bouna, à Tengrela en passant par Odiénné et Pogo.

Adam’s Régis SOUAGA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)