Suivez nous sur:

Actualité

Prévention de catastrophes- L’UNESCO offre des matériels de nettoyage de plages à Grand-Bassam

Publié

le

Face à l’avancée de la mer et les risques de catastrophes naturelles, l’UNESCO Abidjan vient au secours des organisations de jeunesse avec la remise des matériels de nettoyage des plages.

10 brouettes standard vertes, 90 fourches Gazon, 40 manches de râteau, 40 pelles en acier, 40 Manches de pelle, 40 balais à gazon, 90 gants pvc, 1000 sacs poubelle biodégradables”, constituent les différents matériels offert par l’Unesco à 4 organisations de jeunesse pour la propreté des plages de la ville balnéaire de Grand Bassam.

La remise du matériel s’est faite le vendredi 22 janvier 2021 au centre culturel de Grand Bassam avec la participation de plusieurs personnalités dont le maire de Grand Bassam Jean Louis Moulot, la responsable du bureau Unesco Abidjan, Anne Lemaistre, le représentant du ministre de l’Environnement et du développement durable, le représentant de l’Agence nationale de la gestion des déchets.

L’agence des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, situe l’objectif de cette activité autour de la contribution à la résilience des communautés en vue de la prévention des risques liés aux inondations dans la ville historique de Grand Bassam.
La Côte d’Ivoire en sa qualité de pays côtier dispose d’un joyau inestimable à travers son océan et son littoral, préservons les par des comportements écocitoyens“, a indiqué le représentant du ministre de l’Environnement et du développement durable invitant à la réduction des “risques de catastrophes.”
Pour rappel, le 14 octobre 2020, le Bureau de l’UNESCO à Abidjan, en collaboration avec la Mairie de Grand Bassam a organisé la célébration de la Journée Internationale de la Prévention des Risques de Catastrophe dont l’objectif était de : « Sensibiliser et renforcer les capacités des points focaux jeunesse de Grand Bassam sur les thématiques liées aux risques des catastrophes naturelles en vue de la résilience des communautés et de la préservation des patrimoines culturels ».
Au cours de cette journée, les leaders communautaires ont été informés et éduqués aux risques de catastrophe naturelle en vue de renforcer leur résilience et contribuer à la préservation des patrimoines culturels et des mesures d’atténuations ont été proposées en vue de la réduction des risques de catastrophe par des aménagements et travaux préventifs.
A cet effet, plusieurs recommandations avaient été faites, entre autres des besoins en formation et en renforcement des capacités ; le curage des canalisations existantes et la création de nouvelles canalisations ; l’accompagnement des jeunes dans la sensibilisation des communautés locales au civisme ; l’appui en matériels et logistique pour le nettoyage des plages ; l’intensification de la communication sur les différents gestes de secours.
Depuis juillet 2012, la ville de Grand Bassam a été classée patrimoine mondial de l’Unesco.
SKR

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)