Suivez nous sur:

Actualité

Maltraitance- Une jeune domestique devenue esclave s’échappe de la maison de sa patronne

Publié

le

Photo d'archives utilisée à titre d'illustration (Crédit: https://elianedelatour.com/)

Geneviève, mère de deux enfants, a quitté un village de Tiassalé pour faire le travail de servante chez une dame à Angré, dans la commune de Cocody. Malheureusement,  elle est devenue une esclave corvéable à souhait. Après deux semaines passées chez sa tutrice dans de mauvaises conditions, c’est le lundi 3 mai 2021 qu’elle s’est échappée pour se réfugier chez sa belle-sœur à Abobo N’dotré.

Rencontrée par Laurore.net, la jeune dame de 25 ans environ explique être sortie de la maison à l’insu de sa tutrice pour quémander de l’argent aux passants afin d’avoir de quoi payer son transport pour arriver chez sa belle-sœur.

Les jours précédant sa fuite, Geneviève avait clairement exprimé à sa tutrice son désir de rentrer en famille au regard du manque d’humanisme dont fait preuve sa tutrice. Mécontente de l’information de départ de sa servante, la tutrice photographie Geneviève et la menace de publier ses images sur les réseaux sociaux en l’accusant de vol si elle décide de quitter la maison.

Elle est arrivée chez sa belle qu’avec un pagne 

Geneviève a ses affaires bloquées par sa patronne qui lui demande de rembourser les dépenses de son transport. Dans sa fuite, elle ne portait qu’un pagne noué au cou.

Les conditions de vie à Angré, chez celle qui estimait avoir tous droits sur la jeune fille étaient celles d’un animal. Encore que. Chez sa tutrice, Geneviève n’a pas droit à la télé et dort dehors dans un couloir de la maison sur un carton. Ce couloir est sa chambre, c’est là qu’elle s’habille, et passe la plupart de son temps, elle ne mange que les restes des plats de la maisonnée si elle a trop de chance.

A l’origine, Geneviève était venue pour travailler comme servante chez la tante de son amie.  A son arrivée, la dame avait déjà pris une fille de ménage. Ne pouvant plus la ramener à Tiassalé, elle a confié Généviève à une autre femme qui n’avait qu’une pierre à la place du coeur.

Contactée par Laurore.net, la patronne en question a refusé de donner une explication et sa version des faits. Elle nous a raccroché au nez et éteint son téléphone.

La jeune fille a décidé de saisir la police pour donner une suite à cette affaire.

Photo d’archives utilisée à titre d’illustration (Crédit: https://elianedelatour.com/)

Sandra KOHET

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)