Suivez nous sur:

Actualité

Littérature française- Un concours révèle le « génie littéraire » de Jacqueville

Publié

le

Ruth Esther Tra Tranan, élève en classe de 5e au collège Sainte-Elévation de Jacqueville, est la grande lauréate de la première édition du concours de connaissance en français, dénommé « Génies littéraires », organisé par l’Association ivoirienne des pédagogues pour le développement (AIPED).

L’événement a eu lieu le 12 février 2021 au lycée moderne de Jacqueville. 20 candidats ont pris part à la compétition. Ils ont été soumis à une série d’exercices littéraires après une évaluation sur des sujets qui font l’actualité dans le système éducatif ivoirien. La drogue et les grossesses en milieu scolaire étaient au compte de cette évaluation. Cet exercice a permis aux membres du jury d’évaluer l’éloquence, la prestance et le style des candidats. L’orthographe et la lecture ont été des matières de ce concours.

Au terme de la compétition,  Ruth Esther Tra Tranan a raflé la palme avec la note de 19 sur 20. Marie Konan, élève de 6e, a ravi la deuxième place avec 18,50 sur 20. Kadidjatou Guingané, en classe de 3e, est venue en troisième position avec 18,33 sur 20.

La promotrice de ce concours, Michèle Koffi, enseignante de français au lucée de Jacqueville, a indiqué que « Génies littéraires » vise à susciter le goût de la littérature chez les élèves. « Nous voulons amener nos jeunes apprenants à développer certaines habiletés, car la littérature est la mère de toutes les sciences », a-t-elle indiqué.

Michèle Koffi a fait savoir que ce concours s’étend du primaire au secondaire. Elle invite donc tous les acteurs du système éducatif à s’y impliquer. « Au-delà de l’aspect festif, ‘‘Génies littéraires’’ adresse un signal clair aux acteurs du système éducatif, et met en lumière la nécessité de construire un nouveau type d’élève, friand de travail bien fait et instruit des valeurs de la République », a-t-elle relevé.

ARS

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)