Suivez nous sur:

Actualité

Libre contribution- Un militant du RHDP inquiet: “le seul gage d’existence du RHDP, c’est ADO”

Publié

le

Lettre ouverte au DEA du RHDP

Très Cher DEA et frère, je viens par ces quelques lignes vous interpeller sur la situation nauséabonde et indécente du choix de candidature fait par vous aux législatives du 6 Mars 2021. En effet Monsieur le DEA, nous apprenons à nouveau à faire la politique dans un Parti Politique à travers votre schéma de gestion,  de promotion de militants et surtout de projection sur l’avenir.

Gestion du Parti :

Nous nous rendons compte à toutes les échelles que le RHDP au lieu d’être un parti politique à toutes les instances,  est devenu un Club d’amis privilégiant des intérêts personnels plutôt que la promotion de ses militants qui devraient être le gage de la pérennisation de nos valeurs de départ et nos acquis.

Promotion de Militants :

Un parti politique fort, c’est la démonstration de force (Mobilisation). Quel est ce parti politique ou le militant de conviction et rassembleur est combattu par son exécutif jusqu’à reniement de son engagement ? C’est ce que vous avez réussi à nous imposer cher Bictogo. Loin de moi la démagogie car les exemples sont nombreux. Je ne citerai pas de nom et de localité mais je vous laisse le faire en toute conscience et seul.

Avenir du RHDP :

Je dis haut ce qui se chuchote dans les salons, les espaces publics,  les grains et surtout à l’intérieur de la base du parti. A ce jour,  le seul gage d’existence du RHDP est la présence du Président de la République,  son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. Au retrait du PRADO, le parti dans sa gestion actuelle n’existera plus, car n’ayant ni base, ni militants encore moins de sympathisants.  Pourquoi voudrez-vous nous donner une telle fin ? Quel mal ont pu commettre ces dizaines de millions d’ADOrateurs pour finalement finir cette si belle symphonie enclenchée depuis Septembre 1994 de la sorte ? J’aurais bien avoir la réponse à ces interrogations,  malheureusement que le MUR DE BERLIN que vous avez fait construire entre les supposés cadres (Club d’amis) et les véritables artisans (Militants) ne le permettra pas. Très cher Bictogo,  le PRADO et ses Adorateurs ont une histoire qui ne peut et ne pourra s’éteindre malgré le temps et les obstacles.  Le PRADO est pour ses Adorateurs ce qu’est le Zouglou pour la Cote d’ivoire,  et enfin, le PRADO et ses Adorateurs sont un ESPRIT que pour le savoir et le comprendre,  il fallait être là, ouiii il être là à toutes ces dates mémorables, à tous ces événements douloureux, pardonné mais pas cicatrisé,  il fallait être là pour donner de son sang , de sa chair et de son souffle pour que vous soyez des hommes de mission pour le bien-être de l’ivoirien et de la Cote d’ivoire et non pour que vous soyez des privilégiés qui méprisent la base et le militant.

Très cher DEA et frère Bictogo,  rendez ce service au PRADO en étant à son école, plutôt que d’œuvrer au détournement de ses valeurs.

L’histoire vous regarde et saura vous juger.

Cordialement

NDLR; le titre est de la rédaction

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)