Suivez nous sur:

Actualité

Législatives, Message du président Alassane Ouattara aux candidats RHDP

Publié

le

Monsieur l’Inspecteur Général d’Etat,
Monsieur le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Politique,
Mesdames et Messieurs les membres du Directoire,
Mesdames et Messieurs les membres de la Direction Exécutive,
Mesdames et Messieurs les coordonnateurs régionaux,
Mesdames et Messieurs les candidats titulaires et suppléants,
Mesdames et Messieurs de la Presse et des Médias,
Mesdames et Messieurs,
Je suis très heureux de me retrouver parmi vous, à l’occasion de cette cérémonie d’investiture de nos candidats, pour les élections législatives du samedi 6 mars 2021. Je vous remercie pour les vœux que vous avez formulés à mon endroit à l’occasion de
la nouvelle année.

A mon tour, je vous souhaite ainsi qu’à vos familles mes meilleurs vœux de santé, de bonheur, de paix et de succès pour l’année 2021.
Je voudrais vous réitérer toute ma reconnaissance pour votre engagement ainsi que pour tous les efforts consentis, qui ont abouti à la victoire éclatante du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Nous devons, à présent, relever un autre défi tout aussi important : celui de nous donner les moyens législatifs de gouverner afin de mettre en œuvre nos engagements de campagne pour une Côte d’Ivoire solidaire, prospère et en paix.

Après une regrettable période de tensions durant l’élection présidentielle, le dialogue politique, conduit par le Premier Ministre Hamed Bakayoko, a repris et a permis la participation des partis politiques de l’opposition au processus électoral, mettant ainsi fin à une trop longue et contre-productive tradition de boycott électoral. Des libertés conditionnelles ont été accordées à des personnes impliquées dans les violences qui ont émaillé la période électorale.

Cependant, les enquêtes se poursuivent afin de situer toutes les responsabilités. Nous devons mettre fin à l’impunité et renforcer la démocratie dans notre pays. La réconciliation ne peut pas se faire sans justice. En ce qui concerne le RHDP, je voudrais me féliciter du processus à la fois consensuel et démocratique qui a conduit au choix des candidats, qui défendront les couleurs de notre parti le 6 mars prochain.

Chers candidats,
Je voudrais vous féliciter d’avoir été retenus, parmi tant de femmes et d’hommes de qualité, pour défendre les couleurs du RHDP, le seul parti à avoir présenté des candidatures dans les 255 circonscriptions. Je sais que vous avez pris la mesure du défi qui nous attend. Vous devez dorénavant rassembler autour de vous, toutes les forces vives de notre parti et bien au-delà, pour remporter les élections dans vos
circonscriptions respectives. Sachez que c’est votre engagement, votre union, votre solidarité, qui seront le meilleur gage de notre succès. J’ai confiance en chacune et en chacun d’entre vous, en vos qualités personnelles et en votre engagement collectif pour relever le défi de nous donner une large majorité à l’Assemblée Nationale ; je devrais dire, de renforcer notre majorité.

Ce sera la preuve de la force de notre parti et de son ancrage sur l’ensemble du territoire national. Ce sera également la voie pour garantir, à la Côte d’Ivoire, la paix et la stabilité nécessaires à la poursuite de son développement pour le bien-être de nos populations. Le RHDP doit être au rendez-vous de cette histoire, pour les générations futures. C’est pourquoi, je voudrais inviter l’ensemble des membres des instances du Parti et tous nos militants à se mobiliser totalement, autour de nos candidats, pour une victoire de notre parti, sur l’ensemble du territoire national.

Je souhaite à tous les candidats mes vifs encouragements dans cette lutte dont je n’ai pas de doute que vous sortirez victorieux.
Bonne chance à tous !
Vive le RHDP !
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie.

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)