Suivez nous sur:

Actualité

Justice- Un voleur de bœufs écope d’une lourde peine de prison à Séguéla

Publié

le

Comme le dit l’adage : « toujours pour le voleur un jour pour le propriétaire ». Cette phrase a eu tout son sens dans l’affaire de ce jeune voleur de bœufs qui a écopé d’une peine de prison exemplaire à Séguéla .

Selon les faits relayés, il s’agit de Konaté Ibrahim, un homme âgé de 35 ans, célibataire et père de cinq (05) enfants.

Il a été reconnu coupable des faits de vol en réunion portant sur 20 bœufs commis courant décembre 2020 à Kangala, dans le département de Kani. Après son procès tenu mercredi 06 janvier 2021, le tribunal a décidé qu’il écopera de cinq (05) ans de prison.

Deux autres personnes qui comparaissaient avec le prévenu ont elles été acquittées pour délit non constitué. Elles ont reconnu leur responsabilité. Ce que les magistrats semblent avoir beaucoup apprécié. « C’est moi qui ai volé les bœufs. J’ai volé avec Nouhoun et Maadou », a-t-il répété à la barre. Selon le propriétaire des bêtes, Diallo Mamadou, les voleurs sont rentrés dans son parc et ont subtilisé frauduleusement 20 bœufs qu’ils ont tenté de convoyer vers Séguéla.

Ses compatriotes et autres collègues alertés, ont permis de localiser ses voleurs de bœufs et de procéder à l’arrestation de Konaté Ibrahim.

Le tribunal, statuant publiquement, en matière correctionnelle et en premier ressort, a également condamné le prévenu à 500 000 francs d’amende, 10 ans de privation des droits prévus aux articles 66 et 72 du code pénal, cinq ans d’interdiction de paraître sur l’ensemble du territoire ivoirien et au paiement de dommages et intérêts à hauteur de 1,6 million de francs à Diallo Mamadou qui, au final, a retrouvé 13 de ses bœufs.

Marie-Brigitte KOMONDI

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)