Suivez nous sur:

Actualité

Justice- Guillaume Soro entrevoit une “collusion” Abidjan-Paris dans le réveil du Juge Sabine Kheris

Publié

le

Après le rejet de sa candidature, Guillaume Soro annonce "une nouvelle étape" de son "combat"

Guillaume Soro Kigbafory n’a pas mis longtemps à réagir au réveil du dossier d’accusation ressuscité par la Juge d’Instruction Sabine Kheris relative à la plainte de Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo, député de Yopougon, contre l’ex-Premier Ministre en exil en Europe.

Pour Guillaume Soro, le pouvoir d’Abidjan et celui d’Emmanuel Macron ne sont pas étrangers à ce nouveau rebondissement judiciaire alors que des décisions et arrêt avaient classé sans suite ce dossier au regard de l’immunité dont bénéficiait Guillaume Soro au moment de la survenue des faits allégués.

Pourquoi mon petit doigt me dit qu’il y a une fumée politique et une collusion entre Abidjan et Paris dans ce traquenard judiciaire? Je vous le dis mon petit doigt se trompe rarement. N’arrive à l’homme que ce que Dieu permet! Merci à mon conseil d’avocats” a réagi l’ex-président de l’Assemblée Nationale.

Condamné à perpétuité par la justice ivoirienne, M.Soro a été entre temps interdit de séjour par le pouvoir français. Emmanuel Macron avant déclaré Guillaume Soro, perso non grata sur le sol français après l’épisode de la désobéissance civile avec ses morts et ses destructions de biens privés et publics.

Mercredi 24 novembre 2021, Mes Affoussy Bamba, Robin Binsard, Charles Consigny et Emmanuel Daoud ont dans un communiqué, indiqué avoir déposé “devant le Magistrat instructeur aux fins d’obtenir un non lieu, et déposeront une requête en nullité afin d’obtenir une annulation de l’ensemble des actes de procédure pris en violation de l’immunité de l’Ancien Premier Ministre”.

En soutien de cette action de la défense de Guillaume Soro, le collectif d’avocats fait prévaloir que “cette procédure s’inscrit en violation des règles de droit international coutumier, en particulier l’immunité de juridiction dont bénéficient les organes et représentants légaux pour les actes reliés dans leurs fonctions”

Un rappel de la jurisprudence et des premières décisions des Juges François Molins, Marie-Josée Delambily et la position de la Cour de Cassation et la doctrine depuis l’arrêt du 19 janvier 2010, est fait pour dénoncer cette nouvelle convocation de la Juge Sabine Khéris à l’endroit de Guillaume Soro.

M.Soro est condamné à perpétuité dans son pays, la Côte d’Ivoire, pour des faits d’atteinte à la sûreté de l’Etat, blanchiment de deniers publics.

Les faits allégués en support de la procédure de la juge française se sont eux produits lors de l’arrestation le 11 avril 2011 de l’ancien président Laurent Gbagbo, lequel n’avait pas reconnu sa défaite électorale devant son challenger, Alassane Ouattara. Du bunker de la résidence présidentielle, il se maintenait au pouvoir pour lequel l’armée loyaliste se battait contre les forces pro-Ouattara, les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, créées le 16 mars 2011.

Michel Gbagbo, aujourd’hui devenu député de Yopougon a été emmené au Golf hôtel avec son père, Laurent Gbagbo et l’ex-première Dame, Simone Ehivet Gbagbo.

 

Adam’s Régis SOUAGA