Suivez nous sur:

Actualité

Gouvernement- La famille Gon, toujours à bord

Publié

le

Mardi 6 avril 2021, le nouveau gouvernement ivoirien a été présenté avec de grands changements individuels mais comme pour tenir la promesse de Félix Houphouët-Boigny faite au patriarche Péléforo Gon Coulibaly, ses arrière-petits-fils sont encore dans les arcanes du pouvoir.

La famille Gon a toujours eu un ou des représentants dans les différents gouvernements ou dans les cercles de pouvoir en Côte d’Ivoire. Et ce n’est pas Alassane Ouattara dont la famille de Kong est alliée à cette grande famille de Korhogo qui va déroger à cette règle.

Après Amadou Gon Coulibaly, qui a animé le RDR jusqu’à l’accession au pouvoir de son mentor Alassane Ouattara en 2011, à l’issue d’une confrontation armée avec Laurent Gbagbo, la famille Gon est demeurée dans les différents gouvernements par Amadou Koné, dont la génitrice est issue de cette grande famille.

Le nouveau gouvernement de Patrick Achi qui reprend la main après le décès d’Hamed Bakayoko le 10 mars 2021, a deux représentants de la grande famille Gon : Amadou Coulibaly dit Am’s ou petit Amadou, un ex-grenadier voltigeur et Amadou Koné.

Amadou Coulibaly remplace Sidi Tiémoko Touré au ministère de la Communication, des Médias et de la Francophonie, tandis que Amadou Koné demeure au volant du ministère des Transports pour ses bons résultats tant ministériels que politiques à Bouaké.

Patrick Achi qui était parmi les hommes d’Amadou Gon Coulibaly. Le 3 avril 2021, il s’est rendu à Korhogo pour lui témoigner admiration et lui rendre hommage dans le cadre des obsèques traditionnelles qui s’y déroulent actuellement jusqu’au 11 avril 2021.

« Amadou, mon ami, mon partenaire, mon frère,

A jamais, ton patriotisme sera notre guide, ta droiture notre inspiration, ton engagement notre lumière. Veille sur ton jeune frère, Hamed. Tu es parti mais tu as gravé, dans nos consciences et dans nos cœurs, ton rêve. Celui d’une nation forte, juste, rayonnante et unie. Pour toi, pour la Côte d’Ivoire, avec SEM le Président Alassane Ouattara et avec tous les Ivoiriens, nous le réaliserons » a-t-il témoigné.

Avant Amadou Gon Coulibaly dans un gouvernement, il y a eu son oncle Lanciné Gon Coulibaly qui a été en 1995, ministre de l’Artisanat sous Henri Konan Bédié.

Le père d’Amadou Gon Coulibaly, Gon Coulibaly, lui a été député (1959-1990) et proche de Philippe Grégoire Yacé, un des mentors d’Alassane Ouattara.

Sans avoir été dans un gouvernement, Kassoum Coulibaly, un des fils de Péléforo Gon Coulibaly a été de longues années députés de Korhogo et haut cadre du PDCI-RDA dans la région du Nord.

Laurent Gbagbo n’a pas dérogé à la règle, il lui fallait « son » Gon. Son choix se porte sur Dr Issa Malick Coulibaly, un visage peu connu sur la place politique de Korhogo et l’échiquier national. Il devient son directeur de campagne à la présidentielle d’octobre 2010, sensée sortir le pays de 8 ans de crise militaro-politique.

Résultat de la course, Gbagbo est défait dans les urnes et par les armes. Issa Malick Coulibaly opte pour l’exil au Bénin.

Avec Amadou Coulibaly qui a été élu député dans la circonscription électorale de Korhogo sous-préfecture, nommé ministre, Alassane Ouattara n’entend en rien perdre la main sur Korhogo, un des bastions du RHDP.

Adam’s Régis SOUAGA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)