Suivez nous sur:

Actualité

Education Nationale – Des IEPP et Directeurs régionaux accusés de bloquer le processus de paiement des premiers salaires des nouveaux enseignants

Publié

le

Malgré les avancées dans le processus de paiement de rappels de salaire des instituteurs nouvellement titularisés qui étaient bloqués, des IEPP et des Directeurs régionaux du ministère de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, sont pointés du doigt pour des manœuvres visant à ralentir le processus de soulagement des enseignants, apprend Laurore.net.

Selon Keffa Minhenou Stéphane, un enseignant membre d’un syndicat d’enseignants, en service dans la DRENETFP de SÉGUÉLA, IEPP de SIFIÉ, après les manifestations des enseignants sur la toile à propos du paiement des rappels ,  « MAMADOU BARRO, le Directeur des Ressources Humaines de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a eu l’idée de faciliter les choses en demandant aux Inspecteurs de l’enseignement préscolaire et du primaire et aux DIRECTEURS RÉGIONAUX DE L’Education Nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, de signer les documents soldes des Instituteurs Titularisés en 2019, vu le nombre des dossiers qui retarde la célérité du premier mandatement », a-t-il expliqué à Laurore.net.

 Les nouveaux instituteurs titulaires voyaient en cette action une délivrance qui allait enfin mettre fin à cette attente de plus d’un an. Les trois documents  à faire signer par les responsables ministériels décentralisés sont la PPS (Première Prise de Service) et  l’APP (Attestation de Présence au Poste) et la CP (Carte Professionnelle).

Malheureusement, des Inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire et des Directeurs régionaux du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, évoquent une histoire de circulaire non reçue pour ne pas parapher les documents.

 « Ce que nous constatons à la dernière minute, ce sont ces derniers qui sont devenus à leur tour nos ” sorciers ” puisqu’ils refusent catégoriquement de faire le travail qu’on leur demande sous prétexte qu’ils n’ont pas encore reçu la circulaire produite par M.BARRO, stipulant la signature de ces documents cités ci-dessus », soutient le syndicaliste, indigné.

Les instituteurs ont cependant décidé de jouer la carte de la diplomatie. Ils vont « chercher à croiser les décideurs pour discuter avec une délégation qui sera pilotée par le doyen JÉRÔME OURIZALE, le Secrétaire Général National du SAEPPCI », a confié Keffa Minhenou Stéphane.

       Mohamed CAMARA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)