Suivez nous sur:

Actualité

Défense- Le Général Doumbia procède à des mouvements d’hommes et confie de nouvelles responsabilités à Fofana Lossény

Publié

le

Le chef de corps du 3è Bataillon d’infanterie de Bouaké, le Colonel Fofana Losseny, bénéficie d’une promotion professionnelle et de la confiance renouvelée de sa hiérarchie qui lui confie désormais le commandement de la place d’arme régionale de Bouaké.

Le Colonel Fofana Losseny devient désormais le Commandant de la 3è Région Militaire de Bouaké avec pour commandant en second, un officier issu du milieu du renseignement, ancien de l’ex-Agence nationale de la stratégie et de l’intelligence (ANSI) en service à la Garde Républicaine. Des promotions qui en disent long sur la confiance placée en ces jeunes officiers de l’armée ivoirienne. Tous deux sont issus des ex-Forces armées des Forces nouvelles (FAFN).

Il remplace en tant que Commandant de la 3è Région Militaire de Bouaké, le Colonel-Major Ouattara Zoumana qui lui, remonte à 236 km, plus au Nord, à Korhogo pour y prendre le commandement de la 4è région militaire doublé de celui de chef des opérations de sécurisation des frontières Nord.

Ce mouvement qui concerne l’ensemble des quatre régions militaires, se déroule dans un contexte de renforcement du dispositif sécuritaire face au terrorisme qui fait l’objet d’une rencontre internationale à N’djamena, au Tchad, les 15 et 16 février 2021.

Emmanuel Macron qui devait y arriver à finalement opté pour le suivi par vidéo conférence à cause des restrictions de voyage imposées par la Covid-19.

Les prises de commandement devraient s’opérer lundi 15 février 2021.

Avant de prendre le commandement du 3è bataillon d’infanterie de Bouaké, le Colonel Fofana Losseny avait en charge le bataillon de sécurisation de l’Ouest (BSO) à Man. Bien avant, il y était en tant que commandant de la Zone 6 des ex-FAFN et a contribué à défaire les milices et troupes pro-Gbagbo lors de la crise postélectorale de 2010-2011.

Le 29 mars 2011, il a mis en déroute les miliciens et supplétifs libériens à Duékoué et pacifier cette région devenue une zone d’insécurité ambiante.

Fofana Lossény avait remplacé le Colonel Hervé Touré à la tête du 3è bataillon d’infanterie de Bouaké 14 mars 2019 et assure la sécurisation de la frontière Est, à Agnibilékrou, contre la fuite des produits agricoles, le respect des instructions du Conseil national de sécurité dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, et la lutte contre le terrorisme.

Le Col-major Ouattara Zoumana qui remonte à Korhogo n’est pas en terre inconnu. Ancien officier des ex-FAFN, il a commandé la zone de Mankono après ses services à l’état-major de l’armée de la rébellion ivoirienne, à Bouaké.

Fils de Kong, il bénéficie de la confiance de sa hiérarchie pour renforcer le moral de la troupe et apporter son expertise dans la meilleure sécurisation de la longue frontière nord avec des pays comme le Burkina et le Mali, sujets à des attaques terroristes.

Il aura à superviser les missions de sécurisation jusqu’à Odiénné, veiller à l’application effective des instructions du CNS.

Adam’s Régis SOUAGA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)