Suivez nous sur:

Actualité

Décrispation politique- Pulchérie Gbalet et DJ Volcano recouvrent la liberté

Publié

le

Après neuf mois passé en prison, la présidente de l’Organisation non gouvernementale Alternative Citoyenne Ivoirienne, membre de la société civile, Pulchérie Gbalet est sortie de prison. L’information est tombée en fin de soirée le mercredi 28 avril 2021 sur la toile avec la publication de ses avocats et ses proches.

C’est dans la nuit du samedi 15 août au dimanche 16 août 2020 qu’Edith Pulchérie Gbalet a été mise aux arrêts par les autorités ivoiriennes. Celle qui appelé les ivoiriens à marcher contre un nouveau mandat du président Alassane Ouattara allait connaître ses déboires policières à la préfecture de police d’Abidjan avant de regagner la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Au lendemain du 6 août 2020, après l’annonce de la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat, elle prend la tête des mouvements de protestation. Après les marches éclatées du 13 août 2020, elle s’était adressée à la jeunesse ivoirienne, se dressant contre cette nouvelle aventure politique de 5 ans d’Alassane Ouattara.

« Nous appelons tous les Ivoiriens épris de paix et de justice à se lever. Nous demandons à toute la jeunesse de prendre son destin en main. Cette fois-ci la société civile prendra ses responsabilités. Nous annulons par conséquent notre rendez-vous du 14 août, pour inviter, le mardi 18 août prochain, à organiser dans tout le pays des marches éclatées contre ce troisième mandat qui viole la Constitution. Ivoiriens, Ivoiriennes, peuple de Côte d’Ivoire, où que tu sois, lève-toi avec nous pour dire « NON » à ce troisième mandat illégal, pour ainsi libérer ton pays de la dictature » avait-elle incité.

Quelques jours plus tard, elle se retrouvait à la préfecture de police d’Abidjan, au service des enquêtes générales d’où elle regagnera la MACA. Les internautes ivoiriens ont fait plusieurs publications sur les différents réseaux sociaux pour sa libération en vain. Neuf mois après, dans le cadre du processus de réconciliation politique, elle recouvre la liberté.

Tout comme elle, Miezan Kouatrin dit DJ Volcano, anciennement partisan du RHDP qui s’est rapproché de Guillaume Soro, interpellé lui aussi après les événements de la désobéissance civile d’octobre 2020, et transféré à la prison civile d’Odiénné, a recouvert la liberté. C’est l’artiste-chanteur qui a donné l’information à des pro-Soro qui l’ont relayée.

Ce vendredi 30 avril 2021, des partisans de Laurent Gbagbo dont Katinan Justin Koné, Damana Adia Pickass, Jeannette Koudou, Topka Véhi, retrouvent la terre natale après 10 ans d’exil au Ghana voisin. Ils rentrent pour disent-ils préparer le retour de Laurent Gbagbo qui a été acquitté définitivement par la Chambre d’Appel I de la CPI des charges de “crimes contre l’humanité, crimes de guerre”.

Laurent Gbagbo était jugé en compagnie de Charles Blé Goudé, son leader de jeunesse patriotique, dans le cadre du procès en responsabilité pénale de la crise postélectorale de 2011 qui a fait 3000 morts selon les organisations internationales.

 

Sandra Kohet et Adam’s Régis SOUAGA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)