Suivez nous sur:

Actualité

Bouaké- Un chauffeur de taxi perd le contrôle de son véhicule et démolit un pan de la clôture du tribunal

Publié

le

Un chauffeur de taxi a embouti un portail et un pan de mur du tribunal de première instance de Bouaké samedi 23 janvier 2021, à 19h10.

Pourchassé par une horde d’usagers de la route à moto, le chauffeur de taxi, qui selon les versions recueillies sur place, aurait renversé des usagers de la route à la gare routière sans s’arrêter, tentait de s’échapper. Il a entraîné ses poursuivants à Air France 1. Au rond-point connu comme l’espace Orange, une passagère du taxi a choisi de s’éjecter, manquant de se tuer.

Il poursuit seul son rallye qui le conduit sur le boulevard qui passe devant le palais du tribunal. Or, depuis 48h, une manifestation de promotion de boissons occupe la voie. Surpris par ce barrage, il bifurque dans la rue qui passe devant les bureaux de la CIE pour descendre à N’gattakro.

Lancé à vive allure, il perd le contrôle du véhicule qui saute le caniveau et finit sa course dans le pan de mur du tribunal.

Lui-là il est mort. Venir casser mur de tribunal de Braman Koné (le Procureur de la République NDLR) alors que tu as cogné des gens sans t’arrêter” commente un homme accouru aux nouvelles.

Sur le moment, les premiers poursuivants qui arrivent sur le théâtre des faits, veulent le passer à tabac. Mais, la prompte réaction des gendarmes qui assurent la sécurisation du site de la manifestation avoisinante, permet de le maintenir en vie. Il est non sans difficulté extrait des mains des badauds qui tentaient de le lyncher pour être mis en sécurité.

L’enquête policière permettra de mieux apprendre et comprendre les faits et ainsi situer les responsabilités.

Adam’s Régis SOUAGA

NOS PARTENAIRES

Publicité

SUIVEZ-NOUS SUR:

CONTACTEZ-NOUS

NOS CATÉGORIES

A LA UNE

"Si l'abre savait ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche" (Proverbe africain)